Coupe du monde 2018 en Russie
 26.06.2018, 15:15

Coupe du monde: revivez les célébrations les plus marquantes de l'histoire

chargement
Les joueurs sud-africains après le premier but de la Coupe du Monde 2010.

Football La célébration des "aigles" des joueurs de l'équipe de Suisse ou encore les scènes de liesse du Panama pour le premier but en Coupe du Monde ont déjà marqué le Mondial russe. Les manières de fêter un but ont été diverses et variées dans l'histoire de la Coupe du Monde. Retour sur les plus mémorables.

1970 : Pelé sur le toit du monde

Dans un Stade Azteca de Mexico plein comme un œuf pour la finale de la Coupe du Monde Brésil-Italie, le roi brésilien saute plus haut que le défenseur pour ouvrir le score dans une rencontre où la Seleçao s'imposera 4 à 1. Les Brésiliens remporteront, ce soir-là, la troisième Coupe du Monde de leur histoire et Pelé célébrera son but en sautant dans les bras de son coéquipier Jairzinho et lèvera son poing en l'air. Cette image reste aujourd'hui l'une des plus célèbres du Roi Pelé.

 

 

Le but inscrit par Pelé à 0:59

 

 

1990 : La danse du vétéran Roger Milla

Alors âgé de 38 ans, le Camerounais rappelé in extremis avec la sélection des Lions indomptables, claque un doublé en 1/8 de finale après prolongations face à la Colombie et célèbre ses goals en allant danser près du poteau de corner. L'équipe du Cameroun, emmenée par un Roger Milla en grande forme, signe, en 1990, un formidable exploit en accédant aux 1/4 de finale de la Coupe du Monde où elle se fera éliminer par l'Angleterre.

 

 

 

1994 : Bebeto le jeune papa

Lors de la Coupe du Monde 1994 aux États-Unis, le joueur brésilien Bebeto se distingua avec sa célébration "bébé dans le berceau" lors du 1/4 de finale face aux Pays-Bas. L'attaquant de la Seleçao, jeune papa d'un garçon né deux jours avant le match, inscrit le 2 à 0 et imite alors le berceau avec ses bras. Il sera rejoint par deux coéquipiers pour une célébration qui est encore utilisée aujourd'hui par certains buteurs.

 

 

 

1998 : Le doublé en or de Lilian Thuram 

Le défenseur français a inscrit seulement deux buts sous le maillot bleu en 142 sélections. Toujours est-il que ces deux réalisations sont d'une importance cruciale, elles permettent à l'équipe de France d'accéder à la finale de sa Coupe du Monde en 1998. Alors menés 1 à 0 par la Croatie, les Français peuvent remercier Thuram qui marque un doublé et envoie son pays en finale contre le Brésil. On connaît la suite. La célébration du défenseur tricolore sur le deuxième but veut tout dire, il ne semble en effet pas réaliser ce qu'il vient de faire.

 

 

 

2006 : la délivrance signée Fabio Grosso

En ce qui concerne les années 2000, on retiendra la folle chevauchée du latéral italien Grosso après son but face à l'Allemagne, le pays hôte, en 1/2 finale de la Coupe du Monde 2006. Le joueur évoluant alors à l'Inter Milan délivre son équipe et par la même occasion tout un pays. Les Italiens sont en finale et l'exaltation de Fabio Grosso en est la preuve. À la limite des larmes, il court à toute vitesse en agitant la tête avant de se faire attraper par ses coéquipiers.

 

 

 

2010 : la Coupe du Monde en mode samba

Beaucoup de monde s'en souvient encore car c'est le premier but marqué dans cette Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Durant le match d'ouverture, le pays hôte, l'Afrique du Sud ouvre le score devant son public face au Mexique. Tshabalala, le numéro 8 sud-africain, décroche une belle frappe croisée du gauche et fait gronder le stade. Rejoint par ses coéquipiers, il effectue alors un pas de danse synchronisée.

 

 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Réseaux sociauxCoupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète footballCoupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète football

FootballCoupe du monde 2018: la presse serbe furieuse contre les célébrations de Shaqiri et XhakaCoupe du monde 2018: la presse serbe furieuse contre les célébrations de Shaqiri et Xhaka

live
FootballCoupe du monde 2018: revivez avec nous la journée du 26 juinCoupe du monde 2018: revivez avec nous la journée du 26 juin

Top