Election présidentielle américaine
 30.06.2016, 07:24

Barack Obama dénonce l'isolationnisme de Donald Trump

chargement
Barack Obama n'est plus qu'à quelques mois de la fin de son mandat.

politique Dénonçant les politiques de repli, Barack Obama s'en est pris à Donald Trump, sans toutefois nommer ce dernier. Le président mexicain a opté pour la même stratégie.

Barack Obama a mis en garde mercredi contre la tentation du repli, "mauvais remède" face aux inquiétudes "légitimes" liées à la mondialisation. Le président américain n'a toutefois pas nommé Donald Trump, qui remet en cause l'accord de libre-échange liant Washington, Ottawa et Mexico. "Dans une économie mondialisée, la solution n'est pas de nous isoler du reste du monde", a-t-il lancé depuis Ottawa lors du sommet dit des "Trois amigos" avec les dirigeants canadien et mexicain.

Prononçant un plaidoyer pour la coopération régionale et les accords de libre-échange, M. Obama a en particulier insisté, dans une allusion à peine voilée au magnat de l'immobilier, sur les liens entre les Etats-Unis et le Mexique, "notre voisin, notre ami". Le président américain, qui fera campagne la semaine prochaine avec la démocrate Hillary Clinton, a aussi mis en garde contre "la nostalgie" d'une époque révolue qui pousse à des raisonnements erronés.

Donald Trump, candidat républicain à sa succession, a promis de construire un mur à la frontière du Mexique et menace de remettre en cause l'accord de libre-échange qui unit les trois grands pays d'Amérique du Nord (ALENA ou NAFTA en anglais).

Non à l'isolationnisme

Six jours après le Séisme du vote des Britanniques en faveur du Brexit dont l'onde de choc s'est propagée des deux côtés de l'Atlantique, M. Obama a aussi exprimé sa "confiance" dans la stabilité du système financier mondial. Reconnaissant que la perspective d'un Brexit suscitait de "réelles inquiétudes" sur la croissance mondiale à la long terme, il a exprimé sa confiance dans la capacité de toutes les parties en Europe à assurer une transition "sans heurts".

"L'isolationnisme n'est pas la voie vers le progrès", a lancé en écho de M. Obama le président mexicain Enrique Peña Nieto, tout en se refusant à critiquer directement Donald Trump comme il l'avait fait par le passé.

 

Ce n'est pas la première attaque verbale de Barack Obama à l'adresse de Donald Trump.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Etats-UnisPrésidentielle américaine: Hillary Clinton conforte son avance face à Donald TrumpPrésidentielle américaine: Hillary Clinton conforte son avance face à Donald Trump

BouletteBrexit: en Ecosse, Donald Trump tweete "ils ont repris leur pays", alors qu'ils ont voté massivement contreBrexit: en Ecosse, Donald Trump tweete "ils ont repris leur pays", alors qu'ils ont voté massivement contre

SupporterBrexit: pour Donald Trump, en visite en Ecosse, c'est "extraordinaire" et "fantastique"!Brexit: pour Donald Trump, en visite en Ecosse, c'est "extraordinaire" et "fantastique"!

ÉTATS-UNISÉtats-Unis: un homme arrêté après avoir voulu tuer Donald TrumpÉtats-Unis: un homme arrêté après avoir voulu tuer Donald Trump

Présidentielle américainePrésidentielle américaine: Clinton et Sanders travailleront ensemble contre TrumpPrésidentielle américaine: Clinton et Sanders travailleront ensemble contre Trump

Top