Festi’neuch
 13.06.2019, 19:11

Ils ont pris leurs quartiers au camping de Festi’neuch

chargement
1/25  

Reportage Tout bon festival a son camping et Festi’neuch, qui commence ce jeudi soir sur les Jeunes-Rives, ne fait pas exception. Visite des lieux avant les premiers concerts.

«C’est notre voisin d’en face qui est venu nous aider à monter la tente.» Posée dans l’herbe, Malaïka, 22 ans, encourage tant bien que mal son copain Mickaël, 29 ans, et leur sauveteur du moment, attelés à la construction de leur abri de toile.

Il est 16h ce jeudi au Festi’camping, à deux pas des piscines du Nid-du-Crô, et les petites maisons de couleur commencent à envahir l’espace vert.

Tournoi de pétanque

Le pastis coule déjà à flot sous la tente de trois copains fribourgeois. Sum 41, Caravane Palace, The Rambling Wheels, c’est la prog’ qui a motivé les potes dzodzets à débarquer à Festi'neuch.

Et pourquoi le camping? «Le cadre, l’ambiance et les bénévoles qui viennent nous chercher pour des activités», lâche Jérémie, la vingtaine. «On voulait aussi pouvoir faire la fête sans se prendre la tête pour rentrer», complète Max.

C’est que la formule à la belle étoile a de quoi séduire. Tournoi de pétanque, pêche aux canards en plastique, jeux de société font partie des activités organisées par l’Association du scoutisme neuchâtelois. Un feu de camp, un chapiteau avec des coins cosy et des sanitaires ont aussi été installés.

«Moins cher que le train»

Une soixantaine de membres se relaient sur le site pour également proposer nourriture et boissons à prix modiques durant les quatre jours de festival. Et le coût de la nuitée est aussi accessible aux petites bourses: «A 5 francs la nuit, c’était bien moins cher que de prendre le train depuis Yverdon», calcule Malaïka. Les bénévoles, qui peuvent profiter de ce gîte éphémère gratuitement, représentent une bonne partie des campeurs.

Un peu plus loin, un couple de Baden (AG) plante une dernière sardine. «Nous venons depuis quatre ans pour retrouver un copain neuchâtelois», raconte Stefan, 36 ans. Et lorsqu’on lui demande pourquoi lui et sa compagne n’ont pas préféré séjourner à l’hôtel, il désigne le lac, comme une évidence.

500 campeurs, venus notamment du canton de Neuchâtel, de Suisse alémanique ou de France, ont déjà réservé leur emplacement avec vue et 300 pourraient encore débarquer sans prévenir durant tout le festival. Des chiffres qui ont tendance à augmenter au fil des ans, estime Clémentine Borer, la coresponsable des lieux.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueRevivez la 19e édition de Festi'neuchRevivez la 19e édition de Festi'neuch

MusiqueLes artistes neuchâtelois en force à Festi’neuchLes artistes neuchâtelois en force à Festi’neuch

MusiqueNeuchâtel: les jeunes talents de la région préparent leur passage à Festi’neuchNeuchâtel: les jeunes talents de la région préparent leur passage à Festi’neuch

Top