L'air du temps
 19.10.2019, 05:30

«Ce pays qui aime le football…», l’air du temps d’Antonella Fracasso

chargement
«Ce pays qui aime le football…», l’air du temps d’Antonella Fracasso

Chronique Devant sa télé, à des milliers de kilomètres, facile d’oublier les horreurs qui ont eu lieu dans le pays organisateur de la Coupe du monde de football. Découvrez l’Air du temps d’Antonella Fracasso.

Fin septembre et début octobre, les aficionados de sport ont eu un avant-goût de la prochaine Coupe du monde de football en regardant les championnats d’athlétisme qui se sont déroulés à Doha, au Qatar. Devant la télé, à des milliers de kilomètres, facile d’oublier les horreurs qui ont lieu dans ce pays.

Pourtant, depuis que la FIFA a attribué, en 2010, le Mondial 2022 à ce petit émirat, la polémique n’a pas cessé d’enfler. Dès le départ, le choix de cet Etat, où ce sport est aussi présent que la neige, a fait débat.

Depuis des années, de nombreux travailleurs étrangers s’attellent à la construction des futurs stades dans des conditions exécrables. Cette main-d’œuvre, originaire du Népal, du Pakistan ou d’ailleurs, se démène pour bâtir des infrastructures climatisées, sous un soleil de plomb. Les plus «chanceux» ont «juste» été privés de salaire pendant des mois. D’autres sont morts, sous les effets de la chaleur: pas moins de 2700, selon les chiffres du «Guardian»!

Dénoncée par les organisations de défense des droits humains, cette situation n’a pas changé d’un iota. Des appels au boycott ont aussi été lancés… avec un résultat proche de zéro.

Alors en 2022, assis confortablement dans notre fauteuil devant la télé, pas sûr qu’on aura une pensée pour ces migrants exploités. Vivre dans le déni est tellement plus simple… Mais la tête dans le sable, on arrivera quand même à s’enthousiasmer devant les stades démesurés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chronique«Que se cache-t-il sous les jupes des filles?», l’air du temps d’Antonella Fracasso«Que se cache-t-il sous les jupes des filles?», l’air du temps d’Antonella Fracasso

Chronique«Le bruit est dans le pré», l’air du temps d’Antonella Fracasso«Le bruit est dans le pré», l’air du temps d’Antonella Fracasso

Chronique«Se taire ou subir des mots sexistes?», l’air du temps d’Antonella Fracasso«Se taire ou subir des mots sexistes?», l’air du temps d’Antonella Fracasso

Chronique«Qui n’a jamais parlé le 'franglais'?», l’Air du temps d’Antonella Fracasso«Qui n’a jamais parlé le 'franglais'?», l’Air du temps d’Antonella Fracasso

Chronique«Trop masculine», l’air du temps d’Antonella Fracasso«Trop masculine», l’air du temps d’Antonella Fracasso

Top