Opération marathon
 04.10.2019, 15:19

«Ma course à moi. Rien d’autre»: la chronique marathonienne de Raphaèle Tschoumy

chargement
«Ma course à moi. Rien d’autre»: la chronique marathonienne de Raphaèle Tschoumy

Chronique Dans 29 jours, j’aurai cinquante ans et 29 jours et je courrai le marathon de New York. Après cinq petits mois de préparation, les quatre semaines qui me séparent de l’événement me semblent horriblement courtes. Mais je me réjouis de ce dimanche 3 novembre 2019.

Vous êtes nombreux à me demander: «Alors, combien de temps à ce semi-marathon au Greifensee il y a deux semaines?».

Une réponse? J’ai mis moins de temps que ceux qui étaient derrière moi. Mais bien plus de temps que Nicola Spirig, championne olympique de triathlon et vainqueur du jour en un peu plus d’une heure (ouf, je peux rester journaliste. Si j’avais gagné, on m’aurait encouragée à devenir sportive!).

En fait, ce jour-là, j’ai choisi de prendre le temps plutôt que le défier. Pour preuve, je n’ai pas souhaité lire mes données sur ma montre. Je me suis déconnectée de mon poignet pour rester concentrée sur la possibilité – tout à fait étonnante – que j’arriverais au bout.

Je n’étais pas pressée. De toute façon, en ce 21 septembre, je n’avais rien d’autre à faire. Ma mission était de m’observer dans un test grandeur nature. Sans doute aurais-je pu courir un peu plus vite. Mais j’avais tellement peur de ne pas arriver au bout des 21,1 kilomètres que j’ai fait preuve d’une prudence extrême.

Mon corps a suivi, sans que je ne marche une seule fois. Ma tête aussi. Ma courte préparation me permet donc d’atteindre mes objectifs, à défaut de faire des chronos canons.

Du même coup, j’ai compris – et pour la première fois – qu’il était possible que j’arrive au bout des 42,195 kilomètres à New York dans 29 jours. Je sais désormais que je peux courir longtemps sans me mettre en danger. En ce sens, mon test autour du Greifensee m’aura apporté bien plus que des dizaines d’heures dans la forêt.

Je sais que je peux.
A mon rythme.
Lentement.
Mais sûrement.

Un projet mené en partenariat avec l’Atelier 71 à Neuchâtel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Course à piedPlutôt runner ou trailer? Deux passionnés neuchâtelois témoignentPlutôt runner ou trailer? Deux passionnés neuchâtelois témoignent

ChroniqueOpération marathon de New York: «L’arrivée est dans 8000 tonnes…»Opération marathon de New York: «L’arrivée est dans 8000 tonnes…»

ChroniqueOpération marathon de New York: "Avec le sourire…"Opération marathon de New York: "Avec le sourire…"

Course à piedMarkus Ryffel: le médaillé olympique qui fait courir les foulesMarkus Ryffel: le médaillé olympique qui fait courir les foules

Top