Terroir et restaurants
 05.12.2019, 11:57

Ces pommes de terre neuchâteloises qui deviennent des frites ou des chips

Premium
chargement
Serge Fankhauser et ses caisses où sont conservées les pommes de terre destinées à la vente directe.

Terroir L’essentiel de la production de pommes de terre de Serge Fankhauser, agriculteur au Landeron, est destiné à la transformation en frites ou en chips. Pour les frites, c’est Frigemo, à Cressier, qui est à la manœuvre.

Dans la petite salle où nous nous trouvons ce jour-là, il ne reste qu’une vingtaine de caisses. Des étiquettes mentionnent trois variétés: innovator, victoria et agria. Le gros de la production, lui, se trouve désormais dans les locaux de Frigemo (anciennement Cisac), à Cressier.

Nous parlons des pommes de terre cultivées par Serge Fankhauser, au Landeron. Il fait partie des agriculteurs dont l’essentiel de la production est transformé...

À lire aussi...

TerroirLa betterave sucrière neuchâteloise est bonne à tout faireLa betterave sucrière neuchâteloise est bonne à tout faire

TerroirLes Ponts-de-Martel: saucisson rime avec Montandon depuis 1930Les Ponts-de-Martel: saucisson rime avec Montandon depuis 1930

TerroirIls sont très neuchâtelois, ces fromages!Ils sont très neuchâtelois, ces fromages!

TerroirCulture de fleurs: la concurrence est rude pour les producteurs neuchâteloisCulture de fleurs: la concurrence est rude pour les producteurs neuchâtelois

Terroir"La terre me parle et me guide""La terre me parle et me guide"

Top