Terroir et restaurants
 27.09.2018, 11:16

Des pâtes oui, mais des pâtes neuchâteloises!

Premium
chargement
Danielle Rouiller dans ses locaux de Cernier.

Il est possible de manger des pâtes 100% neuchâteloises: après avoir poussé dans la terre «cantonale», le blé est moulu aux Hauts-Geneveys, avant d’être transformé en pâtes à Cernier. Et en plus, c’est du bio! Nous avons rencontré les acteurs de ces trois étapes.

1. Areuse ‘‘Je suis l’un des rares agriculteurs neuchâtelois qui cultivent du blé dur’’

Quentin Ducommun aime faire des essais. En 2011, il décide de cultiver du blé dur sur un petit bout de parcelle, une variété de céréale (parmi d’autres) dont on peut faire des pâtes. Mais qui a besoin d’une terre plutôt pauvre et sèche. «Je suis...

À lire aussi...

ALIMENTATIONDes pâtes bio poussent au Val-de-RuzDes pâtes bio poussent au Val-de-Ruz

Top