+
+
+
+
+
+
+
+
Par tranches
Définissez une période
Cantons
Villes

02.05.2019Concert : Orchestre Symphonique de Berne

Concert : Orchestre Symphonique de Berne
Concert gratuit pour les enfants à 17h30.
Pour ouvrir le programme, un des plus beaux préludes pour orchestre qui soit !

Durant les dix dernières années du dix-neuvième siècle, Claude Debussy assista fréquemment aux réunions d’écrivains et d’artistes que le poète Stéphane Mallarmé organisait chez lui le mardi soir. Mallarmé avait publié en 1876 un poème L’après-midi d’un faune, et seize ans plus tard, lorsqu’il réalisa que Mallarmé avait espéré que son poème pourrait être présenté au théâtre, Debussy se mit à composer un ouvrage qu’il appela, à ce stade, «Prélude, Interludes et Paraphrase finale», pensant sans doute que cela serait la musique d’accompagnement d’une telle représentation. Il ne composa en fait que le Prélude à l’après-midi d'un faune qui plut à Mallarmé, car, pensait-il, Debussy avait su traduire l’émotion de son poème. La première représentation en fut donnée à Paris le 22 décembre 1894. C’est Gustave Doret qui la dirigea, et il décrit dans ses mémoires la visite de Debussy à son appartement avec les épreuves de la partition orchestrale. Le musicien l’avait jouée en entier plusieurs fois au piano et il avait stupéfié son hôte par son talent pour reproduire sur le clavier toutes les couleurs orchestrales et nuances de chaque instrument, donnant ainsi une interprétation apparemment parfaite de l’ouvrage. Maurice Ravel, qui avait une fois proclamé qu’il aimerait que l’on joue le Prélude à l’après-midi d’un faune à son enterrement, le transcrivit en duo pour piano en 1910, mais l’arrangement (que nous avons enregistré ici) pour deux pianos est de Debussy lui-même et date de 1895.

Puis un formidable joyau post-romantique. Il aura suffi de quatre décennies pour que Paul Juon, compositeur d'origine grisonne, fréquemment joué et très estimé de ses confrères, passe à la trappe. Mais heureusement que les temps changent ! La remarque du compositeur comme quoi ses oeuvres seraient « presque toujours assez rudes et imprégnées de mélancolie nordique » s'applique parfaitement au triple concerto: par sa sensualité presque orientale, il appartient incotestablement à ce que les compositeurs suisses ont produit de plus raffiné.

En seconde partie, l’incontournable « Apprenti sorcier » ! D’abord composé à 4/4, Dukas le récrit entièrement à 1/4 après que le commanditaire de l’oeuvre lui ait proposé un paiement au nombre de mesures…

Pour clore la soirée en beauté, la page orchestrale la plus célèbre de Ravel. Elle trouve son origine dans une commande émanant de la danseuse Ida Rubinstein: elle désirait qu’il orchestre quelques pièces de la suite pour piano Iberia, du compositeur espagnol Isaac Albéniz. En raison de difficultés liées aux droits d’auteur, Ravel ne put mener cette tâche à bien; il décida alors de composer en remplacement une œuvre de sa propre main, dans un rythme de danse espagnol. (Il l’appela tout d’abord Fandango, avant d’opter pour Boléro.) Ayant trouvé un thème au caractère «insistant», il eut l’idée – à titre purement expérimental – de le répéter de manière incessante, sans aucun développement ou changement de tempo, mais en variant et ...

Informations

Dates de la manifestationLe 02.05.2019
Catégorie Musique classique - Musique de chambre - Opéra
Pays Suisse
Ville2000 Neuchâtel
Lieu Temple du Bas
Adresse Rue du Temple-Neuf 15
Horaires 20:00
TarifsCatégorie A
Plein tarif : CHF 40.-
Tarif réduit : CHF 35.-
Membres SocMus : CHF 30.-
Catégorie B
Plein tarif : CHF 20.-
Tarif réduit : CHF 15.-
Etudiants : CHF 10.-
Gratuit jusqu'à 18 ans.
RéservationT. 032 717 79 07
Lien de réservation https://www.socmus.ch/events/orchestre-symphonique-de-berne-2
Site internetwww.socmus.ch

Localisation

Top